Evènements à l'EHESS

Dynamiques des industries culturelles indiennes

Dynamiques des industries culturelles indiennes

Journée 2013 du Centre d’Études de l’Inde et de l’Asie du Sud 

Lundi 9 décembre 2013 au CEIAS, salles 638-640 190 avenue de France 75013 Paris

Theodor Adorno concevait l’industrialisation de la culture comme forme de ‘marchandisation’ des créations de l’esprit et de réduction du spectateur à un consommateur. Rompant avec cette dimension critique, l'UNESCO a défini les industries culturelles comme un secteur d’activité « qui s’accorde à conjuguer la création, la production et la commercialisation des biens et des services dont la particularité réside dans l'intangibilité de leurs contenus à caractère culturel, généralement protégés par le droit d'auteur ».

 
Cette réorientation des termes internationaux a accompagné en Inde le processus de libéralisation accrue du pays, la montée d’une classe moyenne, l’investissement de capitauxd’Indiens Non‐Résidents, dans l’art contemporain national. Longtemps héritière de l’idéologie gandhienne des tissus manufacturés et des « industries domestiques » (cottage industries), les politiques culturelles indiennes revendiquent désormais le développement de véritables « industries culturelles », aux présupposés bien différents. L’image d’une œuvre contemporaine jouant sur le thème du fameux rouet de Gandhi (pensé comme instrument d’autonomie économique et de transformation spirituelle) nous paraît refléter cette évolution.
 
Pour sa journée d’étude, le CEIAS a choisi d’aborder cette question à travers les pratiques présentes dans le cadre des discours regardant l’artisanat villageois, depuis l’influence du mouvement Arts & Crafts à la fin du XIXe siècle jusqu’au Crafts Museum de New Delhi, en passant par l’idéalisation gandhienne de l’Inde des villages.            
 

Un commissaire d’exposition d’art indien contemporain, parmi les plus renommés, exposera son travail, et les grandes tendances de cette scène internationales. Deux démarches émanant des studios actuels de design de Delhi seront comparées. On traitera le sujet de la mode indienne par la haute couture, entre l’artisanat et le commerce de luxe. Plutôt que de contribuer à la célébration du centenaire du cinéma indien, à travers Bollywood, son évolution, ses grands studios, on s’intéressera aux productions plus intimistes et au développement du cinéma amateur, colonial et post-colonial. Des chercheurs en communication et médias présenteront une approche critique des industries créatives. La journée sera close avec la projection du film Finding Carlton de Susheel Kurien sur la diffusion du jazz à Calcutta.
Lors de cette journée, un petit espace librairie sera aménagé avec de récentes traductions de grands succès littéraires indiens (œuvres d’Amit Chaudhuri, d’Arun Kolatkar, de Rabindranath Tagore et de Sankar).
 

Télécharger le programme ci-dessous

Document(s) annexe(s)

Vidéothèque numérique de l'EHESS

Vidéothèque numérique de l'EHESS

flux rss  Actualités de la Direction de l'image et de l'audiovisuel

« Cinéma et histoire » autour de Marc Ferro

Projection-débat

Lire la suite

EHESS, Direction de l'image et de l'audiovisuel

96 bd Raspail
75006 Paris
Téléphone : 33 (0)1 53 63 51 00